Hors série II - Femmes et violence de masse
Hors série II - Femmes et violence de masse
Hors série II - Femmes et violence de masse
Hors série II - Femmes et violence de masse
Hors série II - Femmes et violence de masse
  • Charger l'image dans la galerie, Hors série II - Femmes et violence de masse
  • Charger l'image dans la galerie, Hors série II - Femmes et violence de masse
  • Charger l'image dans la galerie, Hors série II - Femmes et violence de masse
  • Charger l'image dans la galerie, Hors série II - Femmes et violence de masse
  • Charger l'image dans la galerie, Hors série II - Femmes et violence de masse

Hors série II - Femmes et violence de masse

Prix normal
$20.00
Prix réduit
$20.00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 

Spirale – Hors-série no 2
Femmes et violence de masse

Si tous les groupes humains sont touchés par la violence à grande échelle, les femmes la subissent sous des formes spécifiques, comme en témoignent les assassinats systémiques des femmes et des filles autochtones en Amérique du Nord et en Amérique latine, ou encore les nombreux conflits armés (Syrie, Lybie, Birmanie, entre autres) dans lesquels le viol est érigé en arme de guerre. Les deux phénomènes peuvent d’ailleurs se recouper puisque l’un des tout premiers féminicides à avoir été qualifié et documenté comme tel en Amérique est celui ayant été perpétré contre les femmes mayas durant la guerre civile guatémaltèque au début des années 1980. Cependant, les femmes ne sont pas seulement les victimes de la violence de masse, puisqu’elles sont aussi les premières à témoigner et dénoncer pour faire barrage à cette violence. Ce deuxième numéro hors-série de Spirale, publié sous la direction de Nadia Myre et Jean-Philippe Uzel, regroupe des articles et des projets visuels qui décrivent et analysent la violence de masse liée au genre. Il s’agit de réfléchir sur la manière de représenter cette violence et d’en témoigner, d’autant plus qu’elle est bien souvent rendue invisible et inaudible par le patriarcat, le colonialisme, les intérêts politiques en présence ou l’impéritie de l’État.

--

Spirale – Special Issue 02
Women and Mass Violence 

Although all groups of people are affected by large-scale violence, women experience it in specific ways. We need only think of the systematic murders of Indigenous women and girls in North America and Latin America, or of the many armed conflicts (in Syria, Libya, Myanmar, and others) where rape is used as a weapon of war. These two phenomena may also overlap: one of the first cases of feminicide to be named and documented as such in the Americas was that of Mayan women during the Guatemalan civil war in the early 1980s. Women are not only victims of mass violence, however, they are also the first to speak out, denounce, and oppose it. This second Spirale Special Issue, co-edited by Nadia Myre and Jean-Philippe Uzel, brings together articles and visual projects in which gender-related mass violence is described and analyzed. Contributors seek to raise awareness of the way in which this violence is represented, especially since patriarchy, colonialism, political interests and official incompetence often render it invisible and inaudible.